A découvrir ou redécouvrir...

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Toucampa le Dim 17 Mar - 5:19

Bonjour,

on peut mettre quelques poèmes que l'on aime ?

José-Maria de HEREDIA (1842-1905)


Les conquérants
Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
Fatigués de porter leurs misères hautaines,
De Palos de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

Ils allaient conquérir le fabuleux métal
Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,
Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
Aux bords mystérieux du monde Occidental.

Chaque soir, espérant des lendemains épiques,
L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
Enchantait leur sommeil d'un mirage doré ;

Ou penchés à l'avant des blanches caravelles,
Ils regardaient monter en un ciel ignoré
Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles.



Victor HUGO (1802-1885)


L'hirondelle au printemps cherche les vieilles tours
L'hirondelle au printemps cherche les vieilles tours,
Débris où n'est plus l'homme, où la vie est toujours ;
La fauvette en avril cherche, ô ma bien-aimée,
La forêt sombre et fraîche et l'épaisse ramée,
La mousse, et, dans les noeuds des branches, les doux toits
Qu'en se superposant font les feuilles des bois.
Ainsi fait l'oiseau. Nous, nous cherchons, dans la ville,
Le coin désert, l'abri solitaire et tranquille,
Le seuil qui n'a pas d'yeux obliques et méchants,
La rue où les volets sont fermés ; dans les champs,
Nous cherchons le sentier du pâtre et du poëte ;
Dans les bois, la clairière inconnue et muette
Où le silence éteint les bruits lointains et sourds.
L'oiseau cache son nid, nous cachons nos amours.


Un autre de Victor Hugo

Soleils couchants
J'aime les soirs sereins et beaux, j'aime les soirs,
Soit qu'ils dorent le front des antiques manoirs
Ensevelis dans les feuillages ;
Soit que la brume au loin s'allonge en bancs de feu ;
Soit que mille rayons brisent dans un ciel bleu
A des archipels de nuages.

Oh ! regardez le ciel ! cent nuages mouvants,
Amoncelés là-haut sous le souffle des vents,
Groupent leurs formes inconnues ;
Sous leurs flots par moments flamboie un pâle éclair.
Comme si tout à coup quelque géant de l'air
Tirait son glaive dans les nues.

Le soleil, à travers leurs ombres, brille encor ;
Tantôt fait, à l'égal des larges dômes d'or,
Luire le toit d'une chaumière ;
Ou dispute aux brouillards les vagues horizons ;
Ou découpe, en tombant sur les sombres gazons,
Comme de grands lacs de lumière.

Puis voilà qu'on croit voir, dans le ciel balayé,
Pendre un grand crocodile au dos large et rayé,
Aux trois rangs de dents acérées ;
Sous son ventre plombé glisse un rayon du soir ;
Cent nuages ardents luisent sous son flanc noir
Comme des écailles dorées.

Puis se dresse un palais. Puis l'air tremble, et tout fuit.
L'édifice effrayant des nuages détruit
S'écroule en ruines pressées ;
Il jonche au loin le ciel, et ses cônes vermeils
Pendent, la pointe en bas, sur nos têtes, pareils
A des montagnes renversées.

Ces nuages de plomb, d'or, de cuivre, de fer,
Où l'ouragan, la trombe, et la foudre, et l'enfer
Dorment avec de sourds murmures,
C'est Dieu qui les suspend en foule aux cieux profonds,
Comme un guerrier qui pend aux poutres des plafonds
Ses retentissantes armures.

Tout s'en va ! Le soleil, d'en haut précipité,
Comme un globe d'airain qui, rouge, est rejeté
Dans les fournaises remuées,
En tombant sur leurs flots que son choc désunit
Fait en flocons de feu jaillir jusqu'au zénith
L'ardente écume des nuées.

Oh ! contemplez le ciel ! et dès qu'a fui le jour,
En tout temps, en tout lieu, d'un ineffable amour,
Regardez à travers ses voiles ;
Un mystère est au fond de leur grave beauté,
L'hiver, quand ils sont noirs comme un linceul, l'été,
Quand la nuit les brode d'étoiles.
avatar
Toucampa

Messages : 353
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 59
Localisation : 71

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Jeu 25 Sep - 13:05

On m'a prêté le livre de Trierweiller... C'est bien bof ,un moyen pour faire du fric .
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Papanelan le Jeu 25 Sep - 14:46

braquasse a écrit:On m'a prêté le livre de Trierweiller... C'est bien bof ,un moyen pour faire du fric .

avatar
Papanelan

Messages : 7231
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 69
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Admin le Jeu 25 Sep - 19:20

braquasse a écrit:On m'a prêté le livre de Trierweiller... C'est bien bof ,un moyen pour faire du fric .


Je ne l'ai pas lu et je ne le lirais pas, le linge sale se lave en tête à tête, la vengeance n'est pas un plat qui se mange à plusieurs.

_________________
Un ennemi sera un jour mon ami ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 9861
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 56
Localisation : Angers

http://frontosanimo.blog4ever.com/blog/index-407330.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Ven 26 Sep - 6:46

Exact de toutes façons j'ai arrêté à la page 25, ça m'a suffit
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Jeu 2 Oct - 16:17

Azteca est un bon livre
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Admin le Jeu 2 Oct - 19:47

braquasse a écrit:Azteca est un bon livre

Heu ça parle de quoi ? je ne connais pas et jamais entendu parlé.

_________________
Un ennemi sera un jour mon ami ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 9861
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 56
Localisation : Angers

http://frontosanimo.blog4ever.com/blog/index-407330.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Ven 3 Oct - 5:00

C'est la vie d'un Azteque (mexique) lors de l'occupation espagnole, bien détaillé ,romancé .
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Admin le Ven 3 Oct - 19:01

braquasse a écrit:C'est la vie d'un Azteque (mexique) lors de l'occupation espagnole, bien détaillé ,romancé .

Tu l'as lu entièrement ou tu es en train de le lire ?

_________________
Un ennemi sera un jour mon ami ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 9861
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 56
Localisation : Angers

http://frontosanimo.blog4ever.com/blog/index-407330.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Ven 3 Oct - 19:12

Je l'ai lu 2 fois il y a bien 15 ans ,beaucoup de pages , moi j'ai aimé . Comme j'avais aimé la guerre du feu au collége ,ça fait un bail .Sinon j'aime bien aussi les livres sur l'Egypte ancienne romancés ou plus scientifiques les livres d'aventures vécues aussi( surtout sur la montagne)En fait je lis quasiment tout ,sauf ce qui est politique ou barbant à l'eau de rose! en moyenne je lis 1 bouquin par moi ,avant internet j'en lisais 2 ....
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Admin le Ven 3 Oct - 21:15

braquasse a écrit:Je l'ai lu 2 fois il y a bien 15 ans ,beaucoup de pages , moi j'ai aimé . Comme j'avais aimé la guerre du feu au collége ,ça fait un bail    .Sinon j'aime bien aussi les livres sur l'Egypte ancienne romancés ou plus scientifiques les livres d'aventures vécues aussi( surtout sur la montagne)En fait  je lis  quasiment tout ,sauf ce qui est politique ou barbant à l'eau de rose! en moyenne je lis 1 bouquin par moi ,avant internet j'en lisais 2 ....

Je suis un peu comme toi, je lis de tout sauf les histoires à l'eau de rose cela est barbant. Les livres sur la politique j'en ai jamais lu cela doit être barbant également. Pareil je lis moins depuis internet mais j'arrive comme toi à 1 ou 2 livre par mois quand il y a des vacances et oui je ne suis pas à la retraite je ne peux pas lire comme je veux.

_________________
Un ennemi sera un jour mon ami ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 9861
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 56
Localisation : Angers

http://frontosanimo.blog4ever.com/blog/index-407330.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Mer 8 Oct - 18:21

Je suis en train d'écrire mes mémoires de gamin jusqu'à l'âge de 20 ans environ.
J'avais commencé il y a longtemps d'écrire un roman d'aventure mais j'ai arrêté au bout de 50 pages. Pas évident !
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Admin le Mer 8 Oct - 19:18

braquasse a écrit:Je suis en train d'écrire mes mémoires de gamin jusqu'à l'âge de 20 ans environ.
J'avais commencé il y a longtemps d'écrire un roman d'aventure mais j'ai arrêté au bout de 50 pages. Pas évident !


C'est vrai que l'écriture c'est tout un art, savoir tourner les phares, ne pas se répéter, la ponctuation tout cela est important mais tu vas y arriver cette fois-ci. Courage et motivation sont de rigueur.

Whoua !!!! tu me le feras lire quand tu auras fini.


_________________
Un ennemi sera un jour mon ami ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 9861
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 56
Localisation : Angers

http://frontosanimo.blog4ever.com/blog/index-407330.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Papanelan le Mer 8 Oct - 21:10

Admin a écrit:
braquasse a écrit:Je suis en train d'écrire mes mémoires de gamin jusqu'à l'âge de 20 ans environ.
J'avais commencé il y a longtemps d'écrire un roman d'aventure mais j'ai arrêté au bout de 50 pages. Pas évident !


C'est vrai que l'écriture c'est tout un art, savoir tourner les phares, ne pas se répéter, la ponctuation tout cela est important mais tu vas y arriver cette fois-ci. Courage et motivation sont de rigueur.

Whoua !!!! tu me le feras lire quand tu auras fini.


Je suis partant aussi.
avatar
Papanelan

Messages : 7231
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 69
Localisation : Yvelines

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Jeu 9 Oct - 17:59

Admin a écrit:
braquasse a écrit:Je suis en train d'écrire mes mémoires de gamin jusqu'à l'âge de 20 ans environ.
J'avais commencé il y a longtemps d'écrire un roman d'aventure mais j'ai arrêté au bout de 50 pages. Pas évident !


C'est vrai que l'écriture c'est tout un art, savoir tourner les phares, ne pas se répéter, la ponctuation tout cela est important mais tu vas y arriver cette fois-ci. Courage et motivation sont de rigueur.

Whoua !!!! tu me le feras lire quand tu auras fini.

Surtout les phares à on
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Ven 10 Oct - 13:11

Je suis né à Nice ,voilà quelques décennies.
Je vais ,modestement, vous raconter quelques anecdotes et péripéties vécues durant mes jeunes années.
Vers la fin des années 50, mon père avait racheté une maison de campagne ,située sur la commune de St Blaise (alpes maritimes) , cette maison était composée de deux parties dont la plus grande était dans un état proche de la ruine. Elle fut remise à neuf par le pater, et devint notre résidence secondaire en 1960 après 3 ans de labeur tous les week-end- end et tous les congés.

. A Nice nous habitions au 5eme sans ascenseur, dans un vieil immeuble un peu décrépît. Je me souviens quand il fallait monter quelques chose de lourd... On est resté là (enfin moi) de l'âge de 2 ans jusqu'à mon 1er mariage à 23 ans. Le quartier était très convivial, pas de problèmes à 10 ans je pouvais aller jouer sur la grande place en dessous la maison ,un petit village quoi.

J'y avais des copains ,on jouait aux boules ,il y avait plusieurs terrains , au ballon, parfois on allait à la pêche au port à 20 minutes à pied. Que de rigolades !Je me souvient une fois ,je devais avoir 12 ou 13 ans j'avais attrapé 5 poissons au lancer dont le plus petit faisait 30cm !! pas peu fier !
A l'époque à la campagne ,pas de route ! Il fallait emprunter un chemin muletier ,pour transporter les denrées et le matériel pour la maçonnerie et autres
Ce chemin au départ assez plat au début devenait ensuite une pente assez raide et étroite, sinon on avait possibilité de faire un détour moins pentu mais plus long.
Pour accéder à ce chemin ,mon père se garait sur la ''place'' du hameau de St Antoine de Siga, au nom fleurant bon la garrigue.
Si j'ai mis plus haut la ''place'' entre balise ,c'est que j'y reviendrai forcement plus tard car c'était là le lieu de rencontres.

Donc moult péripéties sur ce sentier ,à commencer par l'âne !Et oui ,l'âne nous servait de transporteur ,pour tout ce qui était lourd ,sacs de ciment ,sable ,gravier,et autres planelles et parpaings. A l'occasion il me servait de monture.
Boby ,c'était son nom ,appartenait à nos voisins immédiats, cousins éloignés de ma mère, faut dire que dans ces hameaux ils sont tous cousins !
Le samedi après la classe ( oui on avait classe le samedi après-midi) hop! Tout était prêt on venait me chercher en voiture à la sortie et fissa direction St Antoine !
Arrivé à la place , on débarquait les victuailles, les choses pas trop lourdes et on crapahutait sur le chemin ,parfois en faisant 2 voyages.
Encore heureux il y avait l'eau courante , dans la maison habitable et l'hiver on chauffait à la cuisinière à bois. Je redoutais ces moments là , quand il fallait aller au lit dans une chambre peu ,très peu chauffée ,où les draps paraissaient humides....Bien que ma mère passait une brique chauffée sous les draps.
Pour en revenir à l'âne ,on le chargeait à la fameuse place ou mon père entreposait le matériel (à l'époque pas de voleurs !) et hue cocote ,en le tenant par le licou on le faisait avancer sur le chemin par le côté le plus long ,car moins dangereux pour une bête chargée, en principe c'était mon paternel qui faisait le « cornac » et moi je suivais ,ou je précédait l'animal.
J'en ai fais des kilomètres.....durant les permissions ou les congés de mes frangins ,surtout Claude c'est lui qui drivait le quadrupède.
Fallait voir l'organisation ! Il chargeait à la place ,et transistor ( c'était le début des transistors)collé à l'oreille, une badine à la main il parcourait le chemin plusieurs fois par jour,le bourricot placide devant lui ,pas lents, pas de précipitations.
C'est là sur ce chemin qu'un beau jour ,peu avant Noël , mon tempérament de casse bonbons me coutât cher.
Je suivais le frangin comme d'habitude ,puis je ne sais quelle mouche me piquât , je décidait de passer devant et d'enquiquiner le pauvre Boby. Evidement je me suis fais engueuler par Claude, mais je passais outre et m'enfuis en courant ,pas très loin ,là où je savais trouver des boules de cyprès........
Je revenais donc vers l'âne et entrepris de lui jeter ses fameuses boules sur le poil...J'en avais une belle réserve ! Une ,deux ,cinq au bout d'un moment ;malgré les menace du frangin , je me mis à courir devant la bourrique ! Si bien que ce dernier ,qui devait en avoir mare de mes bêtises se mis à accélérer ,puis carrément à me foncer dessus... impossible de le retenir ,je pris le parti de sauter une « planche »(restanque) qui était un peu haute ,afin d'échapper à Boby …
Mal m'en à pris je tombais et m'applatis sur le sol ,avec une douleur térrible au bras.
Résultat fracture et coude déboîté......J 'avais 9 ans.
Plus tard une route en terre fut construite la maison était quasiment finie.....Moi je dévalais cette route(avec de forts pourcentages) sur mon vélo rouge x fois par jour parfois c'était limite grosse gamelle ,j'allais même au village à 3 kms ! Village où soit dit en passant il n'y avait rien ! Un bar c'est tout ,pour des courses ou de l'essence il fallait « monter » à Levens à 6 kms.Parcours que j'ai fais aussi avec mon p'tit vélo.
C'était un coin ,et ça l'est toujours , tranquille ,les oliviers ,on faisait de l'huile, quelques fruitiers, quelques légumes dont on profitait en vacances ou le week-end.

LA PLACE
Ah ! La place... pagnolesque !! située contre l'église du hameau ,c'est là que durant plusieurs années ,nous jouions, avec des copains, partie de boules de billes de ballon, vélo aussi ,enfin plein de jeux parfois un peu limites question sécurité.
C'est là aussi qu'habitaient 2 figures du coin .Les «''Gians '' et les ''hiens''.
Les Gians m'ont beaucoup marqué ,ils possédaient le seul téléphone à 7 kms à la ronde, c'était une cabine publique d'où on pouvait téléphoner, en passant par un standard qui rappelait une fois la connexion établie ! Nous l'avons utilisé plusieurs fois même si pour cela il fallait se ''farcir'' le chemin.
Là donc vivaient les ''Gians'', le père Louis ,la mère Caroline le fils ainé Vincent et en 61 le cadet Jean Paul. Dans les années 60 à 64 on allait parfois donner un coup de fil à la ''cabine de St antoine de siga'' (dans la bouche de Louis cela donnait ''allo ici la cabine de shaintantoine de tchiga''... le problème c'était Vincent ,chaque fois qu'un potentiel "téléphoneur" montait le chemin de la place à la cabine il se mettait sur sa terrasse ,surplombant le chemin et de là arrosait le visiteur de quelques jets d'urine.....
En 60/61 il devait avoir 4/5 ans et parlait plus facilement en patois qu'en français...
Quand son frère est né je me souvient ,lorsqu'on lui demandait comment allait son petit frère, il répondait in variablement en patois '' aquéeu têta sas ! (celui là il tête)
Autres péripéties récurrentes les humeurs entre les Gians et les hyens...parfois c'était des engueulades avec gros mot en patois bien châtiés.
Ex : racailla ,,porcheria, a ti piqua un bagni, péoui, j'en passe et des meilleures, cela évidement après quelques verres de vin blanc de part et d'autre surtout les femmes.(1)
Parfois par contre ils étaient cul et chemise.....
Une fois aussi juste après la naissance du petit Gian, le Vincent, culotte courte trop large ceinturée sous la poitrine chaussettes en accordéon sur les chevilles ,chemise de couleur douteuse ,et l'immuable casquette de marin vissée sur la tête juste au dessus des yeux dont le strabisme donnait un air inquiétant .. donc une fois je montais avec ma mère et arrivé à quelques mètres de là ,que voyons-nous ? Le Vincent avec une couleuvre morte au bout d'un bâton!!! Dés qu'il nous a vu il s'est empressé de la faire tournoyer et de la jeter dans les ronces qui mangeaient le mur de leur terrasse, avec un grand cri ''PAN DANS LA BARAGNE''....(2)
Chez eux cela sentait pas très bon ,des relents d'urine , car les deux gamins pissaient derrière la porte là où était placé le bigophone, tout ça parce qu'ils ne voulaient pas qu'on vienne chez eux, ça sentait aussi le chat, enfin les chats 5ou6 qui parfois dormaient carrément sur la cuisinière à bois avec la casserole à côté (sacré chaleur !!)
Le père chaque année repeignait l'intérieur de la cuisine ,par laquelle on entrait chez eux ,pour se faire il utilisait...une sulfateuse à main qu'il remplissait de chaux blanche, ce qui lui servait de pistolet en fait.
Seulement voilà ,il peignait sans ôter les meubles ,et même le calendrier y passait , effet bœuf garanti.
Une fois on lui avait donné une Lambretta (sorte de scooter italien ) verte et rouge, ce qui devait lui facilita la tâche pour aller bosser ,il était manœuvre chez un maçon de Levens et aller bosser à vélo!!
La Lambretta fut essayée un jour d'été en 64 sur la place, après avoir réussi à la démarrer
Le Louis monta dessus passa la 1ere et se mit à tourner en rond sur la place sous les vivats de ses enfants.
Nous avec Jean Louis , un copain de vacances qui habitait à 150m de là et moi, regardions le spectacle insolite d'un scooter tournant en rond depuis bien 10mn!!et le Louis de pester un max ,car il n'arrivait plus à arrêter la machine !!!Saloupéria, porca madona, bruta salopa merrrrrda ,bref la panoplie complète des jurons niçois.(1)
Alors Jean Louis appela son père (à vol d'oiseau il y à 100m, qui était mécano à la ville.
Pendant ce temps le scoot tournait toujours à 3 à l'heure avec le Louis dessus ,droit comme un I le mégot aux lèvres , et les gosses qui courrait derrière en hurlant.
Le père de J.Louis arriva et coupa en marchant à côté de l'engin , l'arrivée d'essence, ce qui mit fin à la scène d'anthologie.
Autre situation insolite l'arrivée du marchand ambulant ( mr Pignon)qui passait tous les lundis et jeudis , venant de Levens avec son fourgon rempli de tas de choses ,lessive, biscuits ,boites de conserves ect etc, plus les commandes des clients;
Ce jour là était un évènement pour Vincent qui déjà 1 h avant l'arrivée du marchand guettait son arrivée du haut de son strabisme ce qui lui donnait un air bizarre vu qu'il était obligé de tourner la tête pour voir droit.
Nous toujours moqueurs ,on lui racontait des salades du genre « il viendra pas aujourd'hui « 
ou il est en panne c'est un tel qui nous l'a dit!! alors il devenait comme fou, piétinant sur place et criant sa rage..
Puis le klaxon de Pignon résonnait à l'entrée du hameau peu avant l'église ,alors la comme un fou au risque de passer sous les roues ,il courait comme un fou autour du fourgon...
La 1ere chose qu'il demandait , sans dire bonjour, c'était le paquet de bonux car il y avait un cadeau dedans.. donc chaque semaine le lundi c'était sa mère et le jeudi lui ,prenaient 1 paquet de lessive,
On se demande bien pourquoi vu la propreté des fringues.....Fringues qui souvent se mettaient à l'envers pour éviter une lessive et pour ne pas voir la crasse accumulée depuis 15 jours ou plus.
Ensuite c'étaient les bonbons ou les chewing-gum qui disparaissaient à une vitesse défiant l'imagination plusieurs paquets par semaines voire par jours !!! Cela contribuait à lui niquer les dents qui avait déjà forme de chicots à 9 ou 10 ans
Combien de fois on lui planquait le Bonux pendant qu'il payait, (sa mère lui donnait des sous) ; après c'était la panique
Où il est mon bonux criait -il «  et nous «  ben espèce d'idiot tu l'as laissé dans le camion en payant »
Alors il courait sur la route pour rattraper Pignon, Ou alors il piquait une crise de nerf jusqu'à ce qu'on lui rende son paquet.

Plus tard je fis la connaissance de Lionel ,bien que je l'eus déjà côtoyé une paire de fois , très bon copain plein de souvenirs, de sorties, avec Jean louis l'été on déconnait bien ! Evidement Les « gians » s'invitaient aux parties de boules ou de ballon prisonnier, nous nous faisions les kakous en mobylette, sous les yeux admiratifs des deux frères...
Parfois ,assez rarement venait le « hien » c'est moi qui les avait surnommés ainsi ! Vu les cris ricanants de la mère... Le Hien ,la Hienne et le petit Hien !! (j'ai pas mis ,volontairement, le Y à hienne).
Des copines à la sœur de Lionel venaient aussi de Levens (à pied) elles s'appelaient je crois Lidove. Rassurez vous il m'est arrivé plusieurs fois de faire ,à pied, avant d'avoir la mobylette ,l'aller retour au village où il y avait une piscine ! Et un mini golf
Donc parfois nous étions 7 ou 8 sur cette place parfois plus ! Et il y avait des filles ! C'était le temps des premiers émois
Nous jouions aux boules assez souvent je jouais avec Lionel et Jean loui contre les Gians , et on s'arrangeait pour leur faire perdre les parties , en trichant parfois...
Le dimanche le père des Gians venait jouer aussi , Louis ,c'était son prénom , avait de vieilles boules en bois cloutées !! un truc rare ,et chaque fois qu'il venait jouer sa femme la Caroline l'appelait du haut de son perchoir - «  Louis mounta « (monte) Et lui implacablement luis criait
- » Mérrrrda mi roumpa li couilla ,jouga aux botchas » 'merde tu me casse les c..... je joue aux boules).
Vincent était très capricieux et très mauvais perdant, raison pour laquelle nous faisions tout pour le faire râler.
On lui a fait des coups pendables en lui faisant croire ,par exemple que Jean Pierre, un cousin, l'avait appelé ,qu'il fallait qu'il descende le voir ,et ce couillon partait....
A cette époque je faisait déjà des courses de vélo ce qui fascinait Vincent.
Tiens en parlant de vélo , quelques courtes années auparavant je descendais la pente de l'ancienne gendarmerie de Levens sur mon « demi course » avec 2 potes en mobylette , lorsque tout à coup les gendarmes les arrête !! motif vitesse excessive !! mort de rire j'étais devant eux ! Il ne m'ont rien dis !! faut dire qu'en ce temps là c'était pas des aigles ….
Vint ensuite le temps des voitures j'avais acheté une Dauphine renault en super état ,quelques semaine plus tard Lionel fit de même ,puis Jean Louis aussi !! fallait voir les 3 bagnoles alignées sur la place ! On s'amusait à arriver sur le gravier en freinant au frein à main ,nuage de poussières garanti ! Et admiration des Gians.
L'été on allait aux festins parfois moi j'allais en boite avec une copine ,sa sœur et son copain.
Une fois on à emmené Vincent faire un périple dans les montagnes ,la Vesubie la Colmiane et le Restefond (la Bonette) il était sidéré ! une fois il entendit un klaxon dans un col et aussitôt il dit - » c'est Pignon » le plus sérieusement du monde...Pliés!
Plus tard l'armée nous a séparé puis la vie aussi , c'est comme ça la roue tourne, hélas.

Il me reviens quelques anecdotes de quand j'étais plus jeune ,entre 9 et 12 ans. Il y avait une sorte d'ermite qui vivait au lieu dit le « collet » ,seul dans une masure ,avec des chèvres ,quelques moutons des poules des lapins ,un beau jardin et une source d'eau fraiche et pure à 20m !! Ce gars avait quitté la ville ,et était érudit mais il vivait en dehors du temps. Il venait parfois le soir à la veillée chez Joséphine ,avec le «  calin » en guise de lampe électrique ! Le calin est une sorte de lampe à huile portative que l'on tenait à la main ,son pouvoir éclairant était pour ainsi dire nul.
Bref il venait habillé avec son pantalon de flanelle ses savates et sa liquette. Assez propre il faut le dire. On ne le voyait pas beaucoup sauf aux enterrements ou mariages c'est à dire quasi jamais.
Par contre nous on allait le voir car l'été il s'habillait avec un sac de toile de jute autour de la taille !!! et comme le sac n'était pas assez large il avait le cul à l'air , il tournait selon ou se trouvait son interlocuteur, si bien que nous ,vicieux , on lui tournais autour un devant un derrière ,tout ça pour lui entrevoir les fesses !
On y allait aussi le soir à la nuit tombée ,car il y avait un trou dans le mur de sa baraque ,bouché par un caillou .Alors on l'écoutait jouer des pièces de théâtre en solo ,parlant parfois à une chèvre qui était rentrée. Des fois il chantait de l'opéra! Il connaissait bien les paroles et avais une bonne voix. Sacré Jean va ! On le surnommait Jean des Pious pourquoi ? J'en sais rien.
Je jouait aussi avec le chien de Joséphine la voisine un gentil épagneul breton ,surtout hors grandes vacances ,car j'étais parfois seul , St Antoine primait sur tout ! Le nombre de ballades dans les vallons parfois très loin (j'avais pas mal de liberté ;maintenant c'est infaisable) je me souviens
que je partais avec mon 4 heures un crayon un bout de papier et un petit sac en toile ,pourquoi ? Ben je me disais si je tombe que j'ai mal ,j'écris un mot que je met dans le sac attaché au collier du chien, chien d'une grande obéissance.
Je construisais des cabanes dans la garrigue ,je descendais jusqu'au vallon où coulait un beau petit ruisseau ,je me prenais pour Tarzan, je me fabriquais des arcs avec des branches de cerisier ou de saule , des lance pierres en olivier , l'été je ramassais des mûres de ronce énormes ma mère faisait des confitures ,des figues, du raisin au printemps c'était les asperges sauvages au goût succulent .
Eh oui tout ça c'est fini, autre temps autres mœurs mais qu'est ce qu'on s'est amusé ! Sûrement plus que maintenant.

1 saleté ;vierge cochonne , sale salope ! (!!)
2 racaille ,porcherie ,va te prendre un bain , poux
3 Ronces
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Admin le Ven 10 Oct - 19:40

Super ton récit, tu as vécu des moments intéressants, tu étais un petit garnement plein de malice.

Continues à nous raconter ton histoire, ton vécu, j'ai hâte de lire la suite.

_________________
Un ennemi sera un jour mon ami ...
avatar
Admin
Admin

Messages : 9861
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 56
Localisation : Angers

http://frontosanimo.blog4ever.com/blog/index-407330.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  braquasse le Ven 10 Oct - 20:35

Merci
avatar
braquasse

Messages : 7711
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 66
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: A découvrir ou redécouvrir...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum